La neuvième maison tome 1 de Leigh Bardugo

« Elle a vu les morts, songea Darlington. Elle a été témoin d’horreurs sans nom. Mais elle n’a jamais vu de magie.
Voilà pourquoi il avait fait ça, non pas par culpabilité ou par fierté, mais parce qu’il attendait cela depuis une éternité : la chance de montrer des merveilles à quelqu’un d’autre, de le voir comprendre qu’on ne lui a pas menti, que le monde qu’on lui a promis dans son enfance existe bel et bien, qu’il y a vraiment des choses tapies dans le bois, cachées sous les escaliers ou parmi les étoiles. Qu’il y a du mystère absolument partout ».

Résumé :

Alex  » Galaxy  » Stern a vécu une adolescence chaotique. Élevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l’école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir.

À 20 ans, elle est la seule survivante d’un horrible massacre inexpliqué, et c’est sur son lit d’hôpital qu’elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d’une jeune fille. Ce qu’elle va découvrir va bien au-delà de l’horreur…

Quelques petites infos :

  • Edition : De Saxus
  • Paru en : 2020
  • Nombre de pages : 525

Mon avis :

Ce livre était la lecture commune du Bee-bliothèque du mois de novembre et c’est sans hésité que je me suis précipitée avant le confinement dans ma petite librairie pour l’acheter. C’est bien rare que j’achète neuf, surtout en broché, mais là j’ai senti la pépite arriver 😉

Alors je ne vous dis quasiment jamais ça mais là, si vous ne retenez qu’une seule chose de cet article il faut vraiment que ce soit : LISEZ LE RÉSUMÉ ! Moi je ne l’ai pas fait, comme d’habitude, et je me suis retrouvée à me poser 1001 questions, à m’embrouiller l’esprit sur des détails et comme l’univers est dense, si vous pouvez vous épargner cette bêtise, il n’y a pas à hésiter, d’autant plus qu’il est fidèle à l’histoire et sans spoil.

A cause de ça, j’ai trouvé les 180 premières pages longues et un peu brouillonnes. Il faut dire qu’il y a pas mal de choses à mettre en place. D’abord, le personnage d’Alex qui a eu une enfance assez difficiles ; pas de papa, une maman avec des principes particuliers, un pouvoir qui lui permet de voir les Gris, c’est à dire des fantômes, ce qui lui a fait vivre des événements traumatisants et l’isolait beaucoup.

Pour contrer ça, la jeune femme s’est tourné vers la drogue, qui lui permettaient d’être un peu en paix et d’avoir un semblant de normalité. Mais le prix à payer est lourd ; drogue, sexe, alcool, vols, jusqu’à un soir où tout va virer au drame, entraînant la mort de plusieurs personnes de son entourage.

Ensuite le contexte : l’université de Yale qui abritent diverses sociétés d’étudiants dont huit utilisent la magie pour garantir aux anciens élèves qui occupent des postes importants dans la société des résultats spectaculaires, renommée et richesses. Une neuvième – Le léthé – vient les encadrer pour éviter que les Gris ou tout autre créature ne pénètre dans le monde, et que les accords pour garantir la sécurité de tous soient respectés.

Lorsqu’on offre à Alex la possibilité d’intégrer Yale, Le léthé, et de prendre un nouveau départ, elle accepte évidemment et grâce à son mentor Darlington, apprend tout de la magie qui les entoure. Mais quand celui-ci disparaît soudainement et qu’Alex se retrouve à gérer les rituels et un meurtre, elle se rend compte que quelque chose cloche et que son manque de connaissance et d’expérience pourrait être dangereux.

Une fois passée la première partie, la suite est riche en rebondissement et en action. Comme le personnage principal n’est pas très stable, on a toujours un doute sur ses décisions et ses hypothèses et on découvre en même temps qu’elle est l’étendue de ses responsabilités. Entre les cours, les recherches sur la disparition de Darlington et les moyens pour le ramener, l’instinct d’Alex qui la pousse à enquêter sur le meurtre de la jeune femme aux abords de Yale même si elle n’a, à première vu, aucun lien avec l’université, Alex devra mentir à plus d’une personne pour endosser toutes ces casquettes.

En plus d’être dense, j’ai trouvé l’univers assez violent. Du coup, même si on a de nombreux retours dans le passé (ce dont je ne suis pas fan d’habitude) qui nous permettent de mieux connaître Alex et de suivre un peu sa formation et sa relation avec Darlington, on est continuellement sous tension, ce qui rend l’histoire très addictive. En fait, tout est tellement distillé qu’avec le recul, j’ai l’impression d’avoir eu un puzzle en version papier x) Mention spéciale pour les 200 dernières pages qui sont tout bonnement incroyables. Bref, un coup de coeur même si je pense que tout le monde ne peut pas accrocher à ce type de lecture :/

Ma note :

9/10

5 réflexions sur “La neuvième maison tome 1 de Leigh Bardugo

    • J’ai eu ce ressenti de longueurs aussi, je pense que c’était malgré tout nécessaire parce qu’il y a beaucoup de choses à digérer mais effectivement ça ne peut pas plaire à tout le monde … J’espère que la suite sera du même acabit que les 200 dernières pages sinon ça va être compliqué :/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s