La servante écarlate saison 1

Résumé :

Dans un avenir proche, une catastrophe environnementale a entraîné une baisse dramatique de la fécondité. Les Fils de Jacob, une secte politico-religieuse, en ont profité pour prendre le contrôle d’une grande partie des États-Unis, et instaurer un régime, aussi totalitaire que brutal, basé sur des interprétations extrémistes de la Bible. Dans ce que l’on nomme désormais la République de Gilead, une nouvelle hiérarchie sociale s’est installée. Les hommes ont une position de pouvoir tandis que les droits des femmes ont totalement disparu. Afin de repeupler la nation, les femmes sont divisées en trois catégories : les Épouses, qui sont les femmes des dirigeants ; les Marthas, qui s’occupent de la maison ; et les Servantes dont le rôle est la reproduction. Offred, l’une des rares femmes encore fertile, est une servante assignée au service du commandant Fred Waterford et de sa femme Serena Joy. Voici son histoire.

Quelques petites infos :

Créé par : Bruce Miller

En : 2017

Genre : Drame, SF

Nombre d’épisodes pour la saison 1 : 10

Mon avis :

Nous avions tenté cette série une première fois et le premier épisode nous avait semblé loooooong … à ce moment là on n’avait pas du tout envie de ça donc on avait laissé tomber. Pourtant, j’en ai tellement entendu parler en bien que j’avais fini par mettre le livre de Margareth Atwood dans ma PAL du Blossom Spring Challenge. Malheureusement, je n’avais pas eu le temps de le lire. Heureusement je n’ai pas lâché l’affaire et cette seconde tentative a été la bonne !

Tout d’abord, pour changer, je n’avais pas lu le résumé. En allant le chercher pour l’article, je me suis rendue compte que le contexte de l’émergence de cette nouvelle société n’était pas du tout abordé dans cette première saison. On a quelques éléments de réponse qui arrive au fil des épisodes mais dès le début vous êtes plongé dans cette communauté assez cruelle envers les femmes qui sont tout bonnement réduites à l’esclavage.

Personnellement, et j’insiste sur le fait que c’est mon goût propre, j’ai eu beaucoup de mal avec l’actrice qui joue le rôle principal. J’ai trouvé qu’elle avait un visage assez fermé, pas particulièrement expressif, ce qui m’a laissé parfois un peu ennuyée par son manque de réaction. Après, c’était peut être aussi une volonté scénaristique, mais pour moi il manquait un petit « quelque chose » dans certaines scènes.

Malgré ça, j’ai beaucoup aimé cette première saison. Il y a des scènes très difficiles, beaucoup d’actes de violence, des viols (puisque obliger d’avoir des rapports sexuels sous peine de mort n’équivaut pas à un consentement …), une place de la femme dans la société qui semble improbable aujourd’hui, surtout dans un pays comme le nôtre. En bref, c’est cruel et violent, autant psychologiquement que physiquement. Cette première saison m’a vraiment donné l’impression d’avoir de la chance de vivre dans une société plutôt libre même si elle est loin d’être parfaite. Et je pense aussi qu’elle permet de prendre conscience que rien n’est jamais acquis et qu’il faut « se battre » pour la justice, la tolérance et plus que tout pour la liberté.

On s’attache également à l’entourage de June (Defred) qu’on aperçoit dans ses souvenirs avant la prise de pouvoir de la secte. On les découvre aujourd’hui, même si c’est très rapidement, avec toujours le même point d’encrage ; les enfants, et en particulier la fille de June et de Luc, son mari, qui leur a été brutalement enlevé quelques mois plus tôt.

A travers cette série vous retrouverez aussi tout un questionnement sur l’écologie, le réchauffement climatique, les religions, les genres, la sexualité, c’est pourquoi je pense que ça touche tout le monde et c’est ce qui rend cette série très addictive (et aussi le fait qu’on veut savoir ce qu’il va arriver à Defred !).

Ma note :

8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s