The Outsider saison 1

Synopsis :

Le corps atrocement mutilé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans une petite ville de l’Oklahoma. Les empreintes digitales et l’ADN présents sur les lieux du crime désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball. L’affaire semble évidente à un détail près : Terry Maitland a un alibi en béton. Il était en effet à plusieurs centaines de kilomètres au moment où le meurtre a été commis. Le détective Ralph Anderson, proche de Maitland, est chargé de faire la lumière sur cette affaire pour le moins étrange. Et son explication pourrait bien dépasser l’entendement.

Quelques petites infos :

  • Créé par : Richard Price
  • En : 2020
  • Genre : Epouvante, horreur, thriller
  • Nombre d’épisodes pour la saison 1 : 10

Mon avis :

      C’est mon chéri qui a choisi cette série donc je n’en savais pas grand chose et heureusement. Si j’avais su que cette série était tirée d’un roman de Stephen King, je n’aurais certainement pas voulu me lancer. D’abord parce que je n’accroche jamais à ses romans, mais également parce qu’on avait tenté The mist il y a quelques temps et que c’était particulièrement mal mis en scène. Ici par contre, rien à voir !

L’intrigue paraît un peu banal au premier abord. Un crime odieux, un suspect tout désigné, je me suis dit ; soit c’est un coup monté, soit il est particulièrement organisé. Mais on comprend au fur et à mesure des épisodes qu’il y a de fortes chances pour qu’il y ait une troisième option. On ne se contente pas de piétiner sur cette enquête, à essayer d’en comprendre les tenants et les aboutissants car très vite, une autre affaire avec la même particularité fait surface.

Même si on sent que l’intrigue va se complexifier, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire à cause du flic en charge de l’affaire ; Ralph Anderson. Pour cet homme qui a perdu son fils, si les preuves désignent un suspect dans l’affaire du meurtre d’un enfant, alors il est coupable. On sent qu’il est rongé de l’intérieur par la perte de son enfant et que même s’il veut la justice avant tout, il y a des interprétations qu’il n’est pas prêt à concevoir. Heureusement, un personnage secondaire particulièrement atypique va venir donner un peu de piment à cette équipe.

Holly Guibney a une faculté de mémorisation impressionnante. Mais elle a un lourd passif et parfois des TOC qui peuvent la rendre instable. Pourtant sa logique, sa détermination et surtout son ouverture d’esprit vont pousser toute son équipe à tenter de comprendre par quel moyen une personne peut se trouver à deux endroits en même temps, pourquoi les enfants sont-ils toujours la cible et comment ce fléau peut-il se propager à travers plusieurs états et entre des personnes qui ne se connaissent apparemment pas.

Je pense que vous l’aurez compris, cette série est le reflet pur et dur de ce que Stephen King a l’habitude de donner ; une enquête impossible, des personnages peu communs, une pointe de fantastique et une atmosphère particulièrement oppressante. Beaucoup d’affaires signifient pas mal de protagonistes. Ce n’est clairement pas une série à suivre en diagonale. Mais même si elle a ses défauts, elle est assez addictive pour vous donner envie de vous y consacrer pleinement 😉

Ma note :

7,5/10

Bande annonce en VOSTFR:

3 réflexions sur “The Outsider saison 1

  1. Pingback: Bilan avril 2020 | Chroniques de Milleca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s