Tranche de vie #4 : réduire mes déchets

Aujourd’hui on parle beaucoup de l’écologie, du zéro déchet, et de notre responsabilité pour améliorer les choses ou au moins ne pas continuer à faire n’importe quoi. Je pense que je fais partie de la génération qui est la plus touchée par les problèmes de réchauffement climatique dû aux actions de l’homme. Et quand je dis « touché », je parle surtout d’une prise de conscience sur les réels impacts des petits gestes qui forment notre quotidien. Alors tout doucement j’essaye de changer mes habitudes pour essayer d’avoir une démarche un peu plus écologique tous les jours.

Ce que j’ai commencé à mettre en place en 2019

L’année dernière, il y a eu un gros boum des techniques pour changer ses habitudes de consommation et j’ai été un peu effrayé de voir à quel point certaines personnes allaient loin dans leur démarche et avec quelle radicalité elles les mettaient en place. Personnellement, je faisais le tri de mes déchets, j’essayais de ne pas gâcher de nourriture, d’acheter quand c’était possible des produits avec des dates courtes. Je trouvais ça important de faire plus mais je ne savais pas du tout par quoi commencer alors j’y suis allée à tâtons. D’abord, j’ai commencé à utiliser l’application too good to go.

Si vous ne connaissez pas, il s’agit en fait de limiter le gaspillage alimentaire en achetant à petits prix les invendus des commerces qui vous entourent. Ça peut aller des grandes enseignes (Auchan par exemple), aux petits commerces de proximité (fermes, boulangeries). Au début je trouvais ça très cool ; c’était une bonne action et économique, je faisais plaisir à mon entourage quand j’avais trop de choses ou que je n’aimais pas certains produits. Aujourd’hui je l’utilise beaucoup moins parce que j’ai pas mal d’allergies alimentaires (fruits à coque, intolérance au lactose) donc les produits industriels me conviennent rarement et j’essaie actuellement de perdre du poids, ce qui n’est pas tellement compatible avec une montagne de pains et de viennoiseries qui viennent de la boulangerie x)
Là où je suis contente, c’est que j’ai réussi à convaincre quelques personnes de mon entourage qui utilisent maintenant l’application régulièrement ! Pour ma part, j’ai remarqué que de plus en plus d’épiceries fruits et légumes ou de fermes s’y mettaient donc j’y reviendrais peut être pendant l’année.

Ensuite, travaillant dans un domaine scientifique et notamment chimique, je deviens peu à peu « allergique » à l’utilisation de produits industriels ultra forts qui encombrent mes placards. J’ai donc tenté de faire ma lessive maison et c’est une réussite ! Voici la recette que nous suivons :

RECETTE LESSIVE

  • 2 bidons
  • Eau
  • Bicarbonate de soude
  • Savon de marseille
  • Quelques gouttes d’huile essentielle pour ça sente bon (facultatif)

Nous faisons 6L tous les 3 voire 4 mois, ça nous prend une heure, on sait ce qu’on y met, le linge est propre, que demander de plus ? Eh bien l’adoucissant ! Là où nous habitons l’eau est assez dure et il nous faut absolument de l’adoucissant sinon le linge se fige complètement en séchant. Ce sera la prochaine étape 😉

Nous avons par la suite décidé de s’attaquer aux produits ménagers. Nous avons testé plusieurs recettes qui n’ont pas été très concluantes. Pour l’instant nous nous contentons d’utiliser le vinaigre blanc dilué comme anti-calcaire et comme désherbant (avec du sel). Je cherche encore une « recette » pour nettoyer correctement la cuvette des toilettes et le four mais je n’ai pas encore trouvé mon bonheur.

Pour finir, depuis quelques semaines, j’essaye d’acheter tous mes fruits et légumes dans une ferme proche de chez moi ou chez Grand Frais. En vrac donc sans emballage et avec sac en tissu et non les sachets même s’ils sont recyclables. Pas facile de ne pas craquer pour une boîte de mâche ou un sachet d’épinards quand il n’y en a pas en vrac mais j’essaye de tenir bon !

Les nouveautés

Depuis début janvier nous avons opté pour les bocaux de conservation pour les féculents : pâtes, riz, semoule, céréales … Nous allons dans des magasins de vracs avec nos bocaux ou des sacs en papier pour acheter ce qu’il nous faut. Il ne faut pas se mentir, c’est plus cher que ce que vous retrouverez en grande surface. Dernièrement j’ai eu des macaronis semi-complètes à 3,30 euros le kilo par exemple, contre 1,5 euros en moyenne dans le commerce. Mais j’ai réussi à l’intégrer dans mon budget course habituel. Ce que je trouve sympa c’est non seulement de réduire les emballages chez nous mais en plus ces boutiques proposent souvent des filières courtes, des produits de saison et des produits avec moins de sucre ou d’additifs que dans des boîtes industrielles (je pense aux mueslis et céréales en tous genres par exemple).

Les projets 2020

D’abord, limiter l’achat des bouteilles d’eau. On a pensé à la fameuse carafe Britta mais pas mal de personnes me l’ont déconseillé, d’abord parce que ce n’est pas forcément très hygiénique et aussi parce que les filtres ne sont pas forcément écologique et qu’on finit par les jeter à la poubelle, ce qui produit quand même des déchets. J’ai aussi entendu parler de perles de céramiques à laisser dans le fond d’une bouteille pendant quelques heures pour filtrer les impuretés et polluants mais je n’ai pas encore réussi à trouver assez d’informations à ce sujet pour me lancer. Du coup, on est encore dans le doute là dessus …

Dans la continuité des produits ménagers, on aimerait tenter de faire du liquide vaisselle maison, du savon pour les mains et de l’assouplissant. Ce qui me fait le plus peur c’est le savon pour les mains parce que j’ai une peau assez sèche et fragile donc il faut que je trouve une recette assez douce. Je pense tenter tout ça pendant mes vacances d’été 🙂

Ce que j’aimerais mettre en place dans notre nouvelle maison

L’extérieur ne sera pas fait correctement cette année, les travaux sont importants et devraient nous tenir occupés jusqu’à au moins cet été. Par la suite, on aimerait planter quelques arbres fruitiers (pommes, cerises, figues, vigne) et un petit carré potager avec des pieds de tomate, des fraises, des carottes etc.

Mais j’ai aussi envie d’apporter à mon extérieur un petit côté nature. Nous avons décidé d’opter pour un abri à chauve-souris qui est déjà construit avec du bois de palette recyclé et des matériaux qui traînaient déjà chez nous. Là où nous habitons actuellement, il y a pas mal de chauve-souris qui sortent le soir, ce sont des animaux nocturnes discrets qui ne font rien de mal et qui sont même très utiles en mangeant les moustiques ! J’espère qu’il y en aura aussi là où se trouve la maison … sinon nous le donnerons à des proches ou des amis à qui ce sera utile 🙂

Enfin, j’aimerais bien mettre des fleurs pour les abeilles. Je suis totalement phobique de ces petits insectes mais je prends vraiment au sérieux leur disparition et surtout je suis consciente de l’importance de leur rôle. Comme le jardin entoure totalement la maison, je me dis qu’il y a bien un endroit où je pourrais planter quelques fleurs sans que ça ne soit trop près des portes ou de la terrasse. Comme ça, chacune fera sa vie sans embêter l’autre x)

Ce que je ne ferais pas :

Même si j’essaie de faire des efforts pour changer mes habitudes et réduire mes déchets, il y a des choses que je ne suis pas prête à faire. On voit notamment le grand retour des mouchoirs en tissu ou des culottes créées spécialement pour les règles. Je trouve que c’est un gros retour en arrière et que ce n’est pas particulièrement hygiénique. Je sais qu’il y a parmi vous des adeptes de ces produits et les avis sont partagés, ce qui est bien normal. Je ne juge pas du tout mais personnellement je n’arrive pas du tout à m’y faire. C’est un pas que je ne suis pas du tout prête à franchir.

Voilà voilà pour ce nouveau petit bout de vie ! J’espère que vous avez réussi à en venir à bout x) Si vous avez vous aussi pris des résolutions ou que vous avez quelques astuces à partager, n’hésitez pas ! 🙂

3 réflexions sur “Tranche de vie #4 : réduire mes déchets

  1. Tu es déjà bien engagée dans la démarche 🙂 J’aime bien l’application Too good et je fais depuis un moment ma lessive…
    Pour les culottes pour les règles, cela m’intrigue mais le coût est encore un frein et c’est vrai que l’aspect hygiénique me pose un peu question.

    Aimé par 1 personne

    • Certain te diraient qu’avant on n’avait pas le choix, il n’y avait pas de serviette à usage unique et que ça ne posait pas de problème d’hygiène pour eux. Je me dis quand même que toute l’évolution n’est pas à mettre à la poubelle et personnellement je n’arrive pas à m’y résoudre pour le moment.

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan février 2020 | Chroniques de Milleca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s