Mardi sur son 31 #11

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie et que j’ai découvert sur le blog Une vie des livres.

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

Après une semaine d’arrêt maladie et une précédente lecture vraiment difficile à terminer, j’ai décidé de me lancer dans une valeur sûre avec Alpha et oméga T.0 : les origines de Patricia Briggs

Je le gardais pour l’été pour pouvoir me régaler et c’est effectivement avec joie que je retrouve Anna avant sa rencontre avec Charles. Je me souviens que quand j’avais démarré le tome 1, j’avais vraiment eu du mal à comprendre tout ce qui entourait Anna et j’avais beaucoup de questions restées sans réponses sur son passé et la façon dont ils s’étaient rencontré ; une étape pour moi déterminante puisque ça engendre tout ce qui suit dans cette saga. Enfin ma curiosité va pouvoir être rassasiée !

Pour les petits curieux, voici dont un petit passage :

« Le loup était encore plus beau à la lumière du jour : sa fourrure vraiment rousse, constata-t-elle, était mise en valeur par le noir du bout de ses pattes. Il redressa la tête quand elle s’assit et se leva en même temps qu’elle.
Elle posa un doigt sur ses lèvres quand Kara toqua à la porte.
– Anna, tu es là, jeune fille ? Tu savais que quelqu’un s’était encore garé à ta place ? Tu veux que j’appelle la fourrière, ou tu as ramené un homme ici, pour une fois ?
Kara n’allait pas s’en aller comme ça.
– J’arrive, juste une minute.
Anna regarda autour d’elle désespérément, mais il n’y avait aucune cachette pour un loup-garou. Il ne rentrerait pas dans le placard, et si elle fermait la porte de la salle de bains, Kara voudrait savoir pourquoi. Elle exigerait aussi de savoir pour quelle raison Anna se retrouvait subitement avec un chien de la taille d’un lévrier irlandais et pas vraiment affectueux dans son salon. »

J’apprécie beaucoup cet extrait parce qu’on retrouve les petites touches d’humour à la Patricia Briggs qu’on avait au début de la saga Mercy Thompson et qui m’avaient charmé. C’est un roman particulièrement court : 122 pages, donc je pense le terminer aujourd’hui.

Et vous, connaissez-vous les sagas bit-lit de Patricia Briggs ?

Publicités

5 réflexions sur “Mardi sur son 31 #11

    • Honnêtement, si on aime le genre bit-lit, les loup-garous, la magie etc, il faut lire Patricia Briggs. Sur cet univers particulier elle a fait deux sagas : Mercy Thompson et Alpha et oméga. J’ai découvert la première quand j’étais très jeune et je n’ai plus jamais lâché ses livres ! Tu l’auras compris, je suis une grande fan alors je ne peux que te conseiller de te lancer dans l’une de ses deux sagas 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s