Mardi sur son 31 #8

Je vous retrouve aujourd’hui pour le rendez-vous du mardi proposé par Les Bavardages de Sophie et que j’ai découvert sur le blog Une vie des livres.

Résultat de recherche d'images pour "noeud papillon rouge"

Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire. Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs. J’ai trouvé le concept génial !

En ce début du mois de juin, je me suis lancée dans la lecture commune de Meg Corbyn tome 2 : Volée Noire de Anne Bishop.

J’avais tellement aimé le premier tome que je suis super heureuse de pouvoir continuer cette saga. Voici la citation de la page 31 :

« Simon s’approcha derrière la vitre et dévisagea Monty un peu trop longtemps, ce qui permit à ce dernier d’apprécier le contraste qui existait entre eux. Simon Wolfgard présentait l’apparence d’un homme svelte d’une trentaine d’années aux traits séduisants et au visage encadré de cheveux noirs dont la coupe correspondait à son rôle de chef d’entreprise. La plupart du temps, il n’avait aucune peine à se faire passer pour un humain. A l’exception de ses yeux. Les iris d’ambre ne vous laissaient jamais oublier que vous étiez en face d’un Loup terra indigene, d’un prédateur. Surtout depuis que Wolfgard avait renoncé aux lunettes à monture métallique qu’il portait afin de paraître moins effrayant. Monty, pour sa part, était un humain de taille moyenne et à la peau foncée qui ne restait mince qu’au prix de gros efforts. Alors qu’il n’avait pas encore quarante ans, ses cheveux bouclés courts étaient déjà striés de gris et son visage était marqué de rides qui ne se trouvaient pas là quelques mois auparavant.
Simon finit par déverrouiller la porte, et Monty se glissa à l’intérieur.
– Ce n’est pas ouvert aux clients humains, aujourd’hui ? demanda-t-il tandis que Simon refermait derrière lui.
– Non, répliqua sèchement Simon. »

Je dois vous avouer que j’aime ce passage parce que Simon est toujours le même que dans le premier tome. En général, dans ce type d’univers, les loup-garous sont finalement gentils, souvent même taquins et adorables. Ici, Simon casse les clichés avec son mauvais caractère à tout épreuve qui fait son originalité !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s