Westworld saison 1

westworld-saison-1

Synopsis :

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots comment à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

Quelques petites infos :

  • Genre : Western, Sciences-fiction, thriller
  • Créé en : 2016
  • Par : Jonathan Nolan, Lisa Joy
  • Statut : En production (déjà 2 saisons !)
  • /Nombre d’épisodes pour la saison 2 : 10

Mon avis

      La série sera vue de deux points de vue différents. D’une part on voit ce qu’il se passe dans le parc, on suit certains hôtes et certains invités mais on découvre également quelques personnes qui travaillent dans les « coulisses » du parc. Il y a donc dès le départ beaucoup de personnages, tous avec des rôles différents.

Le premier reproche que je peux faire à cette série c’est qu’on reste très vague sur la conception des hôtes. On voit certaines images, on sait que ce sont des robots, qu’ils sont façonnés pour participer à certains scénarios et qu’ils ne peuvent rien contre les invités mais on ne sait pas par quels étapes ils passent avant d’arriver dans le parc. Ça m’a dérangé dans le sens où c’est quand même un concept assez inédit, c’est quelque chose qui n’existe pas, où en tous cas pas avec ce réalisme, du coup j’étais assez curieuse.

Ensuite, je ne vais pas dire que c’est un reproche mais c’est à savoir, cette série ne se regarde pas en diagonale. Il faut vraiment suivre parce que les intrigues sont nombreuses et certaines assez complexes donc on peut très vite être largués. Globalement, l’histoire tourne autour d’un bug qui apparaît sur certains hôtes ; les rêveries. Ce sont des images dont les hôtes se rappellent, sans pouvoir en comprendre le sens  et qui les poussent tout doucement à réfléchir, à avoir des comportements et des discours en dehors des scénarios prévus : c’est l’improvisation. Les différentes personnes en charge du projet (du simple technicien jusqu’au créateur même du parc) vont naviguer entre la curiosité, le besoin de comprendre d’où vient le problème, la peur que ce soit découvert et les conséquences. Mais comme on dit, la curiosité est un vilain défaut.

Même après quelques jours après avoir regardé la fin, je reste assez indécise sur cette série. Je trouve que c’est assez malsain et bizarrement je me suis sentie assez étouffée parce qu’on reste exclusivement concentré sur les coulisses du parc et sur le parc en lui-même. Il y a aussi beaucoup de rebondissements mais certains, au lieu de m’apporter des réponses, m’ont plutôt déstabilisé. Et il y a tellement de personnages à suivre, certains avec leurs propres intrigues, que parfois je finissais par mélanger et ne plus rien comprendre.

Ma note

6/10

Voici une petite bande annonce en VO pour vous donner une petite idée 😉

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19565522&cserie=16930.html

Plus d’infos ?

Un projet qui a mis un quart de siècle à voir le jour…

Si Westworld a été adaptée une première fois au cinéma en 1973 (Michael Crichton, auteur du roman, avait réalisé le film), le projet d’en faire un remake a longtemps hanté Hollywood. Le lancement de cette nouvelle version a été évoquée dès le début des années 1990, sans jamais que cela ne devienne réalité. Il aura fallu attendre la fin du mois d’août 2013, et la commande d’un épisode-pilote par HBO, pour que ce soit le cas. La saison 1 du programme, elle, a été officiellement commandée en novembre 2014.

Le coup de fil de J.J. Abrams

C’est le réalisateur de Star Wars : le réveil de la force, par ailleurs producteur de Person of Interest, qui a proposé à Jonathan Nolan de travailler à l’adaptation de Westworld sous forme de série télé. Un défi qui ne pouvait que séduire le scénariste-producteur : le long-métrage de Michael Crichton fait partie des films qui ont marqué son enfance. Mais un gros travail de recherche a dû être conduit avant de lancer la production. Pour aborder la question de l’intelligence artificielle, Lisa Joy et lui ont notamment eu de longs échanges avec des chercheurs de la Silicon Valley.

Source : Allociné

Publicités

2 réflexions sur “Westworld saison 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s