The book of Ivy tome 1 de Amy Engel

the-book-of-ivy

« – Tu es heureuse, Ivy ? me demande-t-il.

Je reste interdite. De toute ma vie, je pense qu’on ne m’a jamais posé cette question. Je prends le temps de peser ma réponse pour lui donner l’importance qu’elle mérite. Je sais ce que je devrais dire. Et je sais ce que je ne devrais pas ressentir. La vérité se trouve quelque part entre les deux.

– J’y travaille encore, dis-je enfin. Mais je m’en approche. »

Synopsis :

Je m’apelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule mission : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche.

Quelques petites infos :

  • Editeur : PKJ
  • Paru en : novembre 2016
  • Nombre de pages : 301

Mon avis :

      On démarre tout de suite dans le vif du sujet avec Ivy qui se prépare pour la cérémonie des mariages. C’est dès les premières pages qu’on bascule dans ce nouveau système de mariages arrangés dans une nouvelle société rescapée de la guerre nucléaire. La base est assez classique : 2 familles se sont affrontées pour prendre le pouvoir de la ville il de y a de cela des dizaines d’années et l’une a gagné (famille Lattimer) tandis que l’autre a perdu (bien sûr la famille d’Ivy). Pour assurer la prospérité de sa ville, le président Lattimer a décidé que les jeunes de 16 ans, après des entretiens de personnalité, devraient se soumettre aux cérémonies de mariage arrangé, décidés exclusivement par le conseil.

Si pour toutes les autres jeunes filles le futur époux est une surprise, Ivy sait qu’elle est promise au fils unique du président : Bishop. Un moyen supplémentaire de montrer que la paix est maintenue et que le système fonctionne. Mais le père d’Ivy ne l’entend pas ainsi et a préparé sa fille à lui donner les armes pour renverser le pouvoir. Ivy est convaincue que le président Lattimer n’est qu’un dictateur sans cœur qui impose sa volonté parce qu’il a le pouvoir et ne souhaite pas l’abandonner. C’est dans cet esprit de haine, de vengeance et de manipulation qu’elle entame son mariage avec Bishop. Malheureusement pour elle, Ivy va se rendre compte au fur et à mesure qu’il y a peu de vérité dans tout ce qu’on lui a raconté, et que les motivations de son père ne sont peut être pas celles qu’elle croyait.

Dans ce roman Amy Engel ne s’encombre pas tellement de l’environnement mais plutôt de l’action. Il y a peu de description mais ça ne m’a pas gêné car on est tellement emporté par le personnage d’Ivy, par son caractère et sa mission, que tout le reste paraît futile. En fait, pour moi, ce premier tome est un sans faute incontestable. D’une part ma lecture a été agréable et fluide. Le texte est bien écrit avec une intrigue assez classique mais qui m’a tenu en haleine jusqu’aux dernières pages et qui a surtout tenue ses promesses avec une fin qui m’a laissé dans tous mes états (et bien sûr, comme d’habitude, je n’avais pas encore le tome 2 à porté de mains ! Rrrrrrh).

Mais ce qui m’a le plus plu, c’est que derrière ces quelques lignes d’écriture se trouve un réel message et de véritables dénonciations. Et pourquoi s’arrêter à un thème quand on peut en aborder une panoplie ? Endoctrinement, condition de la femme dans la société, les conséquences désastreuses que peuvent avoir la peur, l’esprit de vengeance, le pouvoir et le manque de connaissances …

Je vous l’ai dit sur FB à la fin de ma lecture et vous le redit ici : j’ai été frappée non pas par 300 pages de lecture mais par 300 vagues d’émotions plus intenses les unes que les autres. Et là où réside le talent, c’est que je ne m’en suis rendue compte qu’à la fin, lorsque j’ai refermé le livre et que je me suis retrouvée dans tous mes états. Cette histoire, même si c’est une dystopie, permet de prendre du recul et de se remettre en question sur des sujets tout à fait d’actualité aujourd’hui et qui nous touchent tous.

Certains bloggeurs déconseillaient ou critiquaient ce livre alors j’ai mis du temps à me lancer dans cette lecture. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, je vous encourage à passer au-delà de ces avis négatifs. Vous l’aurez compris, pour moi c’est un coup de cœur sans égal !

Ma note :

10/10 !! +++++++++++ COUP DE COEUR !

Autre citation coup de cœur :

« Je dévisage ce garçon enfermé dans les terres qui rêve de mer. Avant la guerre, ç’aurait été un rêve facilement accessible. Mais à présent, notre connaissance du monde est limitée à cette petite parcelle, où la sécurité peut être comptabilisée en kilomètres carrés. Rêver de l’océan, c’est une forme de courage que la plupart des gens n’approcheront jamais. C’est comme vouloir attraper les étoiles. »

Vous pouvez dès a présent retrouver le deuxième tome dans vos librairies

the-book-of-ivy-tome-2

Publicités

14 réflexions sur “The book of Ivy tome 1 de Amy Engel

  1. Moi aussi j’ai a-do-ré ce livre. J’attends avec impatience de pouvoir lire le tome 2 en poche! Un vrai plaisir et pour une fois une romance qui change de ce qu’on a l’habitude de lire.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Indes des chroniques littéraires |

  3. Pingback: Index des chroniques littéraires |

    • Je démarre dans le genre des dystopie mais cette lecture m’a vraiment marquée. Je suis juste déçue qu’il n’y ait que 2 tomes et du coup j’ai beaucoup de mal à me lancer dans la suite parce que je sais que ce sera la fin :/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s