Stranger Things saison 1

stranger-things

Synopsis :

A Hawkins, en 1983 dans l’Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d’amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre « 11 » sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

Quelques petites infos :

  • Genre : Drame, Fantastique, Thriller
  • Créé en : 2016
  • Par : Matt Duffer et Ross Duffer
  • Statut : En production (saison 2 en route !)
  • Nombre d’épisodes pour la saison 1 : 8

 

Mon avis :

      Bon alors je n’étais pas vraiment tenté par cette série d’une parce que l’affiche me fait vraiment penser à Star Wars et je n’aime pas du tout, et de deux parce que ça se passe dans les années 80 et ce n’est pas du tout une période que j’apprécie dans les films ou séries que je regarde.

Mais ce qui m’a tout de suite frappé c’est que tout est super bien fait. On plonge vraiment dans l’univers des années 80, jusque dans les détails et si c’est ce qui m’a freiné au début, c’est finalement tellement bien maîtrisé que je trouve ça super. Concrètement ça m’a donné confiance parce que le travail de fond était consciencieux donc j’ai continué avec beaucoup moins d’appriori. Et l’histoire s’est révélée géniale !

On commence l’aventure avec 4 jeunes garçons qui jouent à un jeu de société avec comme méchant ce qu’ils appellent le « démon Gorgon ». A la fin de leur partie, chaque garçon repart mais le lendemain matin, il en manque un à l’appel. Will Byers est porté disparu. Tout de suite, les trois autres garçons vont se lancer à sa recherche en parcourant les bois qui mènent vers la maison de Will. Mais au lieu de retrouver leur ami, ils vont faire la rencontre de 11 ; une petite fille de leur âge au crâne rasé qui ne parle presque pas. Mike va décider de la cacher chez lui et va peu à peu se lier d’amitié avec elle malgré les réticences de ses copains. Car oui, onze n’est pas une fille comme les autres et va peu à peu montrer aux garçons qu’elle a des pouvoirs psychiques qui leur seront bien utiles par la suite dans leur quête pour retrouver leur ami.

Honnêtement j’avais un peu peur que la série soit un peu déjantée. Alors oui elle est fantastique mais tellement bien faite qu’on passe outre ce qui paraît insensé. Les acteurs sont supers et Joyce Byers, la mère de Will m’a particulièrement marqué. On suit sa descente aux enfers et son combat acharné pour retrouver son fils même quand tous les éléments semblent indiquer qu’il est mort. Certains aspects de la série font froids dans le dos comme les expérimentations que onze a l’air d’avoir subi de la main de son propre père. Et le côté fantastique frôle pour moi le film d’horreur (oui j’avoue je n’étais pas tellement rassurée de regarder la série dans le noir ! L ).

Mais on ne peut pas se détourner de cette histoire tant elle est prenante et intrigante. Tous les acteurs sont intéressants et chaque petite intrigue qui vient se greffer apporte sa pierre à l’édifice. C’est vraiment un coup de cœur A NE PAS RATER !! En plus il y a une fin de saison qui est une vraie fin, qui nous suggère peut être une saison deux mais qui pourrait tout à fait rester telle qu’elle donc c’est un sans-faute pour moi.

Note :

10/10

 

Bande annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=LA7893f-B_A

 

La petite info :

Les origines de Stranger Things

« Lorsque les scénaristes-producteurs Ross et Matt Duffer ont commencé à travailler sur Stranger Things, ils avaient deux idées en tête. Raconter l’histoire de la disparition paranormale d’un jeune garçon, mais aussi revisiter les histoires d’expériences secrètes conduites par le gouvernement américain à la fin de la Guerre froide. Ils se sont notamment inspirés de l’histoire du projet MKUltra, un programme expérimental illégal, développé entre 1953 et 1973 et qui visait à affaiblir la volonté humaine pour obtenir des aveux. C’est dans un second temps qu’ils ont songé à rendre hommage aux films de leur enfance. »

Steven Spielberg et Stephen King à tous les étages

« Véritable ode aux films et à la littérature des années 1980, Stranger Things multiplie les clins d’oeil à Steven Spielberg et Stephen King. La liste est longue car les références sont plus ou moins évidentes. Un exemple ? Les voitures et les uniformes de la police de Hawkins, ville où se déroule l’action de la série, sont par exemple la reproduction exacte de ceux que l’on voit dans les deux premiers opus des Dents de la mer. »

Source : Allociné

Publicités

2 réflexions sur “Stranger Things saison 1

  1. Pingback: Stranger things saison 2 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s