Colombe de Jean Anouilh (Pièce de théâtre)

Colombe Jean Anouilh

 

« Tout le monde se hait dans ce métier,

tout le monde se jalouse. »

 

Synopsis :

« Julien : Colombe, mon chéri, je n’ai que toi au monde. Tu sais que je vais crever de te quitter, mais tu sais aussi que tu ne pourrais plus m’aimer si je faisais quelque chose de laid pour te garder.

Colombe : Quelle idée, mon chéri ? Je pourrais très bien t’aimer quand même, moi … »

Quelques petites infos :

  • Editeur : Folio
  • Nombre de pages : 217

Mon avis :

      Je ne suis pas très fan de pièce de théâtre. J’ai lu celle-ci car elle m’a été offerte par ma sœur qui me l’a chaudement recommandé. Soit ! Je l’ai inclus dans ma PAL challenge French read a thon juillet 2016 et c’est d’ailleurs par celui-là que j’ai commencé mon défi.

Ce que j’apprécie tout d’abord c’est que tout se passe dans un même lieu ; pour le coup c’est un théâtre puisque l’un des personnages principal : Mme Alexandra, la mère de Julien, est comédienne. Ensuite la pièce se constitue de 13 personnages en tout mais 9 sont réellement importants. J’ai trouvé agréable qu’il n’y en ait pas trop et surtout qu’ils soient tous bien présentés (ils tiennent un vrai rôle et ne sont pas là que pour faire des apartés) et aux caractères bien différents.

On suit donc Colombe, une jeune femme qui a épousé Julien deux ans plus tôt en secret et qui est maman de leur petit garçon. Julien refuse que sa mère joue de ses relations pour lui permettre d’éviter le service militaire et il se retrouve donc au théâtre à demander une aide financière pour mettre à l’abri Colombe et son enfant pendant qu’il ne sera pas là. Mme Alexandra accepte à condition qu’elle joue un petit rôle dans sa pièce de théâtre. Pendant l’absence de Julien, Colombe se montre assez douée pour la comédie et obtient de plus un plus un rôle important. Elle gagne donc très bien sa vie, est indépendante et surtout très courtisée par les hommes qui travaillent au théâtre. Trois mois plus tard Julien fait la surprise de revenir 24h en permission et lorsqu’il voit le comportement des autres hommes face à Colombe, il est persuadé qu’elle l’a trompé. S’en suit alors toute une série de questions pour connaître la vérité.

J’ai quand même eu l’impression d’être face à des stéréotypes ; julien a vraiment mauvais caractère et n’arrête pas de hurler, Colombe passe pour une fille « légère, facile et pas très intelligente », Mme Alexandra joue les duchesses et est très cassante avec tout le monde y compris le directeur du théâtre et Armand, le frère cadet de Julien, passe pour un saint alors que c’est tout le contraire. J’ai également beaucoup aimé le personnage de Madame Georges, l’habilleuse de Mme Alexandra. Elle me faisait à une sympathique grand-mère toujours au fait des ragots et qui radote tout le temps la même chose. Tous ces éléments donnent vraiment une dynamique incroyable à la pièce. Les autres personnages ont également tout à fait leur place et permette d’apporter humour et dérision aux scènes. Du coup on sent vraiment que l’auteur cherche à se moquer du monde du spectacle et de toute la fascination qu’on lui porte. Il montre aussi les illusions et désillusions de ce métier qui est très dur (cf par exemple la citation). Si j’étais en cours de français, je vous dirais bien aussi que j’y ai décelé une sacrée moquerie aussi sur la femme (considérée comme faible et avide d’argent et de courtisans) et le sexisme contre lequel elle doit se battre… Mais nous ne sommes pas en cours n’est-ce pas ?

Bon je dois bien avouer que j’ai été assez surprise par la « fin » qui est un retour au moment où Julien et Colombe se sont connus. Je n’ai pas très bien compris ce que l’auteur souhaitait nous montrer en faisant ça. Peut-être que le monde du spectacle est un monde particulier et que donc l’histoire se répètera quoi qu’on n’y fasse.

En tous cas j’ai beaucoup ri pendant ma lecture qui a été assez rapide. Pour tout dire, si j’avais l’occasion d’assister à la représentation de cette pièce, je ne dirais pas non !

Ma note :

10/10

Eh oui, même si ce n’est pas mon genre à la base, quand j’aime … j’aime vraiment ! 😉

Publicités

2 réflexions sur “Colombe de Jean Anouilh (Pièce de théâtre)

  1. Pingback: Indes des chroniques littéraires |

  2. Pingback: Index des chroniques littéraires |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s